L’argile verte, remède contre le mal de gorge

Et oui ça y est, le froid est là et avec lui les microbes, les maladies… Bref les réjouissances hivernales dont on se passerait bien.

Depuis hier matin j’avais mal à la gorge, conséquence du non-port d’écharpe pour mon petit cou fragile. Bingo ça n’a pas loupé…

Petit la naissance des lutins, j’essaye d’utiliser des produits naturels pour nous soigner.
Et l’un des produits incontournables à avoir chez soi c’est de l’argile verte concassée.

L’argile est un peu un produit magique et multifonction.Je ne vous ferai pas tout le détail car ce site le fait très bien. Toutefois, il est indiqué dans de nombreux cas (usage interne et externe) : brûlures, fièvre, cicatrisation, drainage des impuretés,  les infections et dans ce cas précis pour la gorge.

Alors comment de l’argile peut guérir un mal de gorge ?
Tout simplement en réalisant un cataplasme tiède à se mettre sur la gorge…

Vous êtes dubitatif ?
Voici la procédure :

Prenez une poignée d’argile verte concassée spécial « cataplasme » (il existe aussi de l’argile alimentaire).20161109_213417

Mettez-la dans un récipient qui ne craint rien.20161109_213551

Faites bouillir de l’eau et versez dessus.20161109_213609

Attendez que les morceaux fondent puis mélangez à l’aide de la queue d’une cuillère en bois.20161109_215354

Une fois que le mélange forme une pâte, prélevez en une bonne couche et appliquez la soit directement sur la zone de la gorge qui est douloureuse soit sur un sopalin que vous mettrez sur la gorge.
Si vous avez mis l’argile sur la peau, couvrez par un sopalin puis mettez une écharpe autour de votre cou.
Patientez environ 2h
Enlevez l’argile avec le sopalin avant qu’elle ne soit totalement sèche. Rincez à l’eau.

Et voilà ! La guérison ne sera sans doute pas instantanée mais si vous réitérez dès que possible, que vous gardez votre gorge au chaud, il est indéniable qu’en 24h, ce soit un mauvais souvenir…

Il semble que sucer un morceau d’argile aide lorsqu’on a une angine. Je n’ai pas encore testé  l’argile par voie interne mais pourquoi pas. Celle que j’ai est spécialement indiquée pour les cataplasmes et emplâtres, je l’ai principalement utilisé pour améliorer la cicatrice de ma cheville peu de temps après les opérations successives.

Alors, prêts à tester ? Au pire, ça ne marche pas !

Attention, ne pas utiliser de fer ou inox lors de l’utilisation de l’argile et ne pas jeter l’argile dans les éviers, douche car elle se solidifie et risque de boucher les canalisations. Après utilisation, couvrez le reste avec du film et gardez-le pour une prochaine fois !

 

 

Première tentative de smoothie maison

À force de regarder les succulentes photos de smoothie bowl sur Instagram, j’ai décider de me lancer dans le smoothie tout court.
Les ingrédients de base : des fruits et du lait !

Je profite d’une belle journée (de RTT aussi) pour aller ramasser les fraises, framboises du jardin et les mûres sauvages du chemin avec mini lutin avec pour objectif de me faire un smoothie aux fruits rouges.

C’est super facile comme recette, rapide et ça fait manger sa ration quotidienne de 5 fruits et légumes par jour ! Et pour moi qui n’aime pas spécialement les légumes, c’est plutôt pratique !

Côté fruits c’est au pif mais pour l’équivalent d’un grand verre de 33cl, il faut :

  • 40 gr de fraises
  • 40 gr de framboises
  • 40 gr de mûres
  • 30 gr de myrtilles
  • 1/2 banane

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand vous avez à peu près les quantités, mettez tout dans une poche plastique et hop au congélo. Il faut que ce soit frais.

Astuce : faire des petites pochettes toutes prêtes à mettre au congel.

Le lendemain, mettre le tout au blender et rajouter un grand verre de lait et voilà, c’est prêt !

Comme tout est congelé, c’est super frais ! C’est onctueux et très bon, il y a les petits grains de mûres qui gênent un peu mais pas plus que ça. C’est vraiment un réussite ! Je vais me faire une petite réserve pour l’automne qui approche !

La prochaine fois, j’essaierai avec du lait d’amande, du lait de coco ou de la glace à la vanille… gourmandise quand tu nous tiens…

Roses des sables

Miss lutin adore faire de la pâtisserie et au centre de loisirs cet été, elle a naturellement choisi l’atelier « Top Chef ». Du coup, elle m’a demandé de faire des roses des sables comme elle avait fait là-bas. Par contre, en l’absence de miss lutin aujourd’hui, c’est avec le mini que nous allons cuisiner !

Ca tombe bien, on a un reste de corn-flakes et du chocolat… !
Alors certaines recettes ajoutent de la margarine sauf que bon, je trouve pas ça diététique (du moins, ça rajoute un aliment qui ne l’est pas et franchement, pas nécessaire).

Bref, côté ingrédients :
– 4 grosses poignées de corn-flakes
– 100 gr de chocolat
– une tranche de beurre

 

Recette :

1/ Faire fondre le chocolat avec le beurre (éviter l’eau qui enlève le croquant aux pétales)

2/ Ajouter les corn-flakes et mélanger

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3/ Faire des petits tas sur du papier sulfurisé et garder au frais pour figer le chocolat

4/ Déguster… de la façon que vous voudrez !
20160903_170734

 

Lingette lavable anti-décoloration

Depuis des années je fais ce que ma maman m’a toujours dit de faire : ne jamais dormir avec des chaussettes et séparer le blanc et les couleurs…

Oui sauf que bon, mon mari qui lance lui aussi des machines n’est pas très à cheval sur la séparation du linge. Sa mère lui a jamais appris.. Bravo belle-maman…

Bref, j’ai découvert sur un autre blog (désolée, je ne me souviens plus duquel) la lingette lavable décolore stop. Parait que c’est merveilleux et qu’on est plus obligé de trier le linge lors d’une machine. Je me suis dit, que ça, je devais tester !

On en trouve facilement à l’hyper du coin. D’ailleurs, devant le rayon, je suis restée perplexe… Lingettes ultra-absorbantes, lingettes éclats et couleurs, lingettes intenses, sachets avec détacheur, lingettes blanchissantes… il y a un choix de fou !!!

Eau Ecarlate d’Henkel qui vend cette gamme de produits a décliné le concept sur quantité de formules…
Je trouve enfin l’objet convoité : la boite est verte et se distingue des autres qui sont rouges (au moins, je le repère vite lors des courses !).

Pourquoi la lingette réutilisable ?
Car en écolo-presque-convaincue j’ai une sainte horreur des lingettes jetables… ça fait beaucoup de déchets inutiles, bref, c’est pas bon pour la planète alors j’achète pas. C’est pas toujours simple d’éviter les déchets mais quand je peux, je le fais.

Le prix est d’environ 5 à 6€ la lingette lavable. C’est pas donné certes… les 25 jetables coûtent un poil moins chères. Le gros avantage c’est que c’est mieux pour la nature et mon linge, elle dure 20 lavages. D’ailleurs, il y a sur la boite, 20 petits coupons à détacher à chaque lavage, ce qui permet d toujours savoir où on est est. Très pratique !

20160904_231801

Aussitôt rentrée à la maison, je lance un cycle non sans avoir pris un malin plaisir à mettre tout le contenu du panier sans regarder leurs couleurs. Le pied (ouais on prend son pied comme on peut !) !

A la fin du cycle, je remarque rapidement que la lingette a déjà changé de couleur. Pourtant les vêtements mis à la machine ont été lavés et relavés et rerelavés… Comme quoi.
Dès qu’il rentre, je le fais remarquer à papa lutin : tu vois pourquoi je te demandais de ne pas laver le blanc avec le noir…

Au fil des lavages, le résultat me bluffe : la lingette absorbe les couleurs et le linge ressort nickel. Alors je sépare toujours le blanc et le noir mais je ne trie plus les couleurs et le blanc.

Voyez l’état de la lingette au fil des lavages : de la nouvelle utilisation à la 20e… Ya pas photo ! Elle ne passe pas au sèche-linge et pourtant, elle a même rétrécit (on se rends pas compte de ce que subit notre linge, pas facile la vie de t-shirt) !

DSC_0558

DSC_0563

L’inconvénient c’est que c’est pas donné… et 20 lavages, ça fait 1 mois à peine…et vu l’état, je ne peux même pas la garder plus !

J’ai récemment trouvé sur www.vente-privee.com un méga plan sur la marque, j’ai eu 12 lingettes pour 39e FPC soit (pour celles qui ne veulent pas sortir la calculette) 3,25€. De quoi faire de nombreuses machines sans aucune crainte !

DSC_0555

Les anciennes lingettes peuvent ensuite être stockées et utilisées comme chiffon !

Côté tarifs :
Lingette lavable pour 20 lavages : 4,59€
Lingettes jetables pour 35 lavages : 4,34€

Langues de chat gourmandes

Entre la fin des vacances, la rentrée et toutes les choses à penser à cette époque, pas facile d’écrire pour le blog…

Bref, j’ai profité de ce premier week-end après la rentrée pour prendre le temps… Et donc de profiter d’avoir rien de prévu pour passer du temps avec les enfants pour faire une recette avec eux. Miss lutin m’avait dit qu’elle avait fait des mikado maison avec la fille de la nounou la semaine d’avant alors elle a voulu en refaire avec son frère et moi.

Car oui à la base, on devait faire des mikado… qui se sont transformés en langues de chat (ou sucettes en chocolat)… après la cuisson !!

Recette nécessitant peu d’ingrédients, elle permet surtout à tout le monde, même les plus petits, de mettre la pain à la patte.
Je cherche donc sur le net et je trouve une recette simple…

Ingrédients:

  • 100 gr de farine
  • 100 gr de sucre
  • 50 gr de poudre d’amande
  • 50 gr de beurre
  • 100 gr de chocolat (pour la garniture)
  • quelques cuillères à soupe d’eau

20160904_165619

PS : après coup, je suis retournée sur le net pour voir si j’avais pas loupé un truc et comme par hasard, sur quasi toutes les recettes, il y a un oeuf… Comment j’ai pu loupé ça !
C’est sans doute pour ça que nos mikados étaient friables malgré l’eau. Bon mais pour des langues de chat, c’est très bien (faut bien se rassurer comme on peut) !!

Recette:

1/ Préchauffer le four à 180°

2/ Faire fondre le beurre et mélanger tout les ingrédients ensemble.

3/ Former un boule compacte
20160904_170650

4/ Prendre des morceaux et les rouler pour en faire un petit boudin20160904_170920

5/ Cuire pendant 15 mn (il faut pas que ça colore de trop, une fois à l’air libre, ils vont se durcir)
20160904_171702

Et là…catastrophe… nos mikados se sont étalés leur donnant la forme de sortes de langues de chat… Bon ben oui, je suis pas blogueuse culinaire et on a le droit de faire des vrais loupés et de le dire hein !
20160904_174026

Bref, c’est pas très grave, on va continuer comme si de rien n’était !
Après la cuisson, on prépare la garniture :

  • 100 gr de chocolat (et un peu de beurre)
  • de la noix de coco
  • du chocolat concassé (oeufs écrasés pour nous)
  • des billes multicolres
  • des chamallows coupés
  • des billes de sucre

Faire fondre le chocolat avec le beurre (ou de l’eau) et napper les langues de chat avec.

Laisser faire vos enfants et décorer à votre guise !
Miss lutin a mis quelques nature de côté car papa lutin n’aime pas le chocolat noir… gentille attention de sa part !
20160904_175946

Déguster !
20160904_190631

Et bien sûr, l’envers du décor juste pour vous…un vrai chantier à nettoyer !20160904_181328

 

 

 

 

Un week-end au camping en famille

Vous le savez maintenant nous passons nos vacances en échangeant nos maisons. Nous ne concevons plus nos vacances autrement. Et pourtant…
Après notre voyage en Irlande cet été (un article est en cours de préparation), miss lutin nous a dit au retour que de toute façon, elle préférait les vacances avec papy et mamie. Ah… pas trop surpris (papy et mamie se font un malin plaisir à nous dire régulièrement que les échanges ne sont pas adaptés aux enfants), nous la questionnons. « On fait du toboggan et de la piscine, je joue avec des copines, je mange des glaces, on va danser les soirs et mamie, elle me fâche jamais »… bon ok, sur ces arguments très constructifs, papa lutin et moi-mêmes nous nous interrogeons. Nous ne sommes pas « contre » le camping, nous avons débuté nos vacances d’été ensemble de cette façon. Sauf que depuis on échange les maisons et on apprécie le confort que cela procure.

Papy et mamie partent tous les ans avec miss lutin au camping, celui de la sorcière (pour ceux qui ne connaissent pas, allez voir l’ami google)… Il s’agit de gros complexe touristiques (hébergement de plein air) avec jeux aquatiques, jeux pour enfants, club enfant et nombreuses animations.
Et forcément, une semaine, en plein air loin des parents, ça donne un sentiment de liberté, pas de contraintes horaires, pas de visites… il n’y a pas vraiment d’interdits ni d’obligations…
Bon on comprends, de toute façon, au camping ou ailleurs, c’est tout un ensemble de paramètres qui lui font aimer ces vacances.

Bref, cette idée de camping a fait son chemin et c’est à l’occasion du long WE du 15 août (lundi étant férié) qui est annoncé suffocant que nous décidons de  nous essayer aux joies du camping en famille. C’est vrai quoi, poser son cerveau le temps d’un week-end, aller à la piscine, faire la sieste, aller au resto, manger des glaces, danser, pique-niquer et dormir tous ensemble, ya pire ! De vraies vacances au final, juste profiter d’être ensemble sans faire de voiture ni de visite, bref, sans contrainte.

Avant tout, il faut s’assurer que la tente n’a pas subit le poids des années… Elle n’a pas servi depuis… heu… 2008 et encore, par nos échangeurs canadiens qui étaient partis camper à St-Émilion. De notre côté, la dernière fois que nous l’avions utilisé étaient lors de vacances dans le Lot en 2007. Heureusement que j’avais tout noté pour le montage… Du coup, c’est finger-in-the-nose !
Ensuite les matelas gonflables. Un est à jeter et l’autre se dégonfle au fil des heures, ce n’est pas transcendant mais ça devrait le faire. Et puis voilà.. On a jeté il y a plusieurs années les recharges de gaz car elles étaient périmées. On avait vu que des campeurs utilisaient souvent le wok alors on se dit que ça irait. Bon, ça a l’air d’aller, plus qu’à trouver un camping !

Les recherches vont bon train, ciblées dans un rayon de 3h maxi à la ronde. Sauf que le 15 août tombant un lundi et que c’est une période de vacances très chargée, c’est assez compliqué de trouver des disponibilités dans de gros campings avec complexe aquatique.
Oui car dans nos critères, le complexe aquatique est le n°1. La distance le n°2 et enfin les animations dans le camping le n°3.

Bref, c’est quasi sans succès pour un emplacement avec électricité pour 3 nuits (du 12 au 15 août). Dépités, on se dit que tant pis, on verra l’an prochain.

Le 13 août, papa lutin et moi pensons que c’est quand même dommage de passer à côté de cette occasion, surtout que la météo s’annonce très favorable, c’est le moment où jamais.
Papa lutin rappelle l’un des campings dans le département voisin qui nous plaisait et il entends, encore, la tirade de la standardiste : »oui il reste des places mais je ne peux pas vous réserver d’emplacement, c’est au premier qui arrive qui prend la place et non monsieur, n’insistez pas, je ne peux pas vous garantir que ces places soient toujours dispo même si vous arrivez dans 1h30″… Accueil téléphonique vraiment antipathique… Comment on fait si après avoir roulé 1h30 dans la chaleur on nous dit que le camping est complet ??! Bref, on se dit que tant pis, au pire, il y a ce petit camping sans prétention pas loin que nous avons vu à St-Nectaire.

Branle-bas de combat, il est déjà 11h et rien n’est prêt. Hop 2 tenues d’été pour chacun d’entre nous, une petite laine pour les soirs, les brassards, les maillots de bain, la crème solaire, les doudous, la gigoteuse d’été pour mini lutin, la trousse de toilettes, les serviettes de plage, les serviettes pour la douche, les tongs pour tous, les couches, les draps housse pour les matelas, les oreillers, les couvertures, la glacière électrique avec quelques fruits et de quoi faire un pique-nique, la rallonge, le nécessaire pour le petit-déjeuner, les 2 matelas des lits d’appoint (le matelas gonflable ne suffisant pas), la tente, la table pliante qu’on nous a prêté, deux chaises pliantes et la vaisselle en plastique (oui faut pas s’encombrer hein..)… Voilà, le coffre est plein (mais vraiment plein !) en 30 mn.

Direction Murol dans le Puy-de-Dôme et son camping 5e étoile : le Sunêlia La Ribeyre. N’oublions pas les toboggans qui sont les éléments principaux de notre choix !
piscinesunelia
Il fait chaud sur la route et nous nous arrêtons faire quelques courses et manger. Week-end de chassé-croisé sur la route, Bison futé annonce du rouge pour aujourd’hui et nous entendons à la radio que l’autoroute A71 est bloquée à cause de bouchons avant et après Clermont (au niveau du péage donc). Pas de souci, nous prendrons les routes secondaires. Bon c’est quand même bien plus long, le GPS ne fonctionne pas, on se perd un peu, mais on découvre des paysages sublimes, on ne vient jamais par là alors qu’on habite à moins de 1h30…
On arrive enfin au camping et le toboggan nous fait de l’oeil immédiatement, faut dire qu’on a eu sacrément chaud.

Papa lutin s’occupe de l’administratif puis nous sommes conduits à notre emplacement. Nous sommes au fond d’un petit chemin, il y a un mobil-homes devant, derrière et d’autres tentes sur les côtés, l’emplacement est au soleil, je ne suis pas sûre que cela va me plaire… Et puis la fille nous dit qu’avec les arbres, le soleil tape uniquement l’aprèm histoire de réchauffer la tente avant d’aller au lit, que les nuits étant fraîches, c’est un petit plus.

Nous montons la tente rapidement, gonflons le matelas, on vide la voiture aussi vite qu’on l’a remplit.
tentecampingOn se met en maillot et direction la piscine !
Elle est noire de monde. Nous trouvons un transat dispo et y installons nos affaires. L’eau n’est pas super chaude mais ça rafraîchit bien ! L’ombre arrive vite et mini-lutin s’est bien dépensé mais commence à grelotter. Nous allons donc tous les deux dans la piscine couverte chauffée tandis que miss lutin et papa continuent de s’amuser dans les toboggans.

Puis vient l’heure où un animateur siffle. C’est le signal, tout le monde doit quitter les lieux, ce soir, c’est samedi et le samedi c’est nocturne à la piscine à partir de 20h30 donc les animateurs doivent replacer les transats.
Nous allons nous doucher, on prends un petit apéro et on file au restaurant du camping. Au final, à défaut de resto, c’est un snack. Les lutins ayant mangé des chips à l’apéro, ils n’ont plus très faim. Assiette auvergnate pour moi, pizza pour papa lutin, saucisses-frites pour les petits. La pizza est moyenne mais mon assiette est copieuse ! Pâté, jambon cru, saucisson, saint-nectaire, bleu d’Auvergne, cantal… j’ai dû mal à finir. Le smoothie aux fruits rouges est délicieux quoique pas assez frais mais quand papa lutin me dit que ce n’est pas de vraies fruits mais un coulis sortie d’une poche mixé avec du lait… petite déception.
assietteauvergnate
Il y a une soirée dansante à partir de 21h mais deux incidents (sans gravité, encore que pas vraiment pour une petite fille qui est tombée et perdue 5 dents) et 2 camions de pompiers plus tard font démarrer la soirée à presque 22h. Peu importe, dès que la musique se fait entendre, les lutins vont se déchaîner sur la piste. Mini lutin n’a quasiment pas dormi (1h seulement en voiture) mais il s’éclate comme un petit fou. 23h. Il est temps de rentrer. Lavage des dents, installation sur les matelas (papa et mini lutin ont chacun un vrai matelas et miss lutin et moi prenons le matelas gonflable qui se dégonfle…), chacun sa place, nous sommes prêts pour la nuit.

Le hic c’est que j’ai froid et mal au bidon. Merci smecta… et merci smoothie aussi. Dans la nuit, j’ai vraiment froid du coup je me colle à miss lutin. Le matelas qui se dégonfle au fil des heures fait que dès que je me tourne, ça la réveille et lui donne envie de faire pipi… 3 fois dans la nuit… merci le jus d’orange… Le matin arrive et les arbres nous abritent du soleil, il est ainsi 9h quand on s’extirpe de la tente. On prend le petit-déjeuner et on file à la piscine. Papa lutin prends en charge les petits et je peux me faire bronzer tranquille.
Après midi, nous allons pique-niquer à notre emplacement. La table est vraiment branlante, seuls les enfants peuvent s’asseoir dessus au risque de la voir s’écrouler.
Le repas vite pris, on tente de faire la sieste mais la partie nuit est en plein soleil et dessous, c’est un sauna.
frereetsoeuraucamping
Note pour la prochaine fois : prévoir une bâche plastique pour mettre un matelas sur l’herbe. Note n°2 : amener des transats afin de pouvoir bronzer ou lire sans se casser le dos par terre sur une serviette et un sol ondulé…

Tgossipgirliens en parlant de lecture. Ca fait des années que je n’ai pas lu un livre du début à la fin… Et pourtant, j’ai des dizaines de livres achetés en brocante qui attendent d’être lus.
Au camping, il y a une pièce télé avec le wifi et une bibliothèque. On peux emprunter les livres puis les remettre à la fin du séjour, c’est très appéciable !
J’ai ainsi choisi un livre léger, facile à lire : un épisode de Gossip Girl. Gnangnan et frivole et j’ai adoré ça !

Bref, au final, pas de sieste, il fait vraiment trop chaud pour mini lutin. Du coup c’est jeux avec sa soeur, pour une fois qu’ils ne se disputent pas…

Les maillots de bain étant secs, c’est l’heure d’y retourner ! Il fait vraiment chaud et on veut en profiter ! Pour le goûter, les crêpes sont de la partie et les petits se régalent !
Après la douche de fin d’après-midi, c’est apéro puis pique-nique. Après manger, nous allons faire un tour autour du petit plan d’eau situé au fond du camping. La balade est courte et permet aux enfants de courir et d’aller caresser quelques chevaux qui paissent à proximité. Ensuite, direction le bar pour assister à la soirée « quizz musical ». Il n’y a plus de chaises dispo et le jeu a déjà débuté. Tant pis, on restera debout et on aidera le groupe devant nous. Ils sont désignés gagnant mais peuvent clairement nous remercier (nous et une autre campeuse) !
Les jeux s’enchaînent, la finale se joue sur des extraits de films Disney. Cela plait ainsi beaucoup à miss lutin. Par contre, les extraits ne sont pas les plus connus et la plupart des finalistes échouent à reconnaître de quel film il s’agit. Miss lutin a 2 bonnes réponses, elle jubile ! Mini lutin court partout, c’est un peu plus compliqué de le canaliser, il ne tient pas en place.
A la fin du jeu (le gagnant a eu un baptême en saut en parapente !!), nous allons nous coucher. Cette fois, j’ai empilé les couches, aussi bien pour les petits que pour moi, on ne devrait pas avoir froid ! Si vous voulez tout savoir, j’ai mis un t-shirt à manches longues, un gilet, ma polaire, un legging, un pantalon fluide, mes chaussettes et ma couverture. Tout va bien jusqu’à 4h du mat ou je me réveille frigorifée… Du coup je prends mini lutin sur le matelas gonflable qui et l’entoure de mes bras, miracle, sa chaleur suffit à me réchauffer !

Les voisins du mobil-home ont laissé la lumière des toilettes allumés dans la nuit sans fermer le rideau… peu importe on se lève un peu après 9h, toujours accueilli avec le soleil.

C’est déjà le jour de partir mais nous avons jusqu’à midi pour le faire. Nous prenons donc notre petit-déjeuner avec quelques croissants puis nous remballons les affaires. Une fois l’emplacement libéré nous allons garer la voiture à l’extérieur et retournons à la piscine. On se baigne, on fait la course dans les toboggans, encore et encore, on participe aux jeux « cafés » (animateurs au top) puis je laisse les nains au papa pour aller finir mon livre et bronzer un peu. Mini lutin s’est éclaté en faisant des sauts et des sauts et des sauts et encore des sauts (non je ne radote pas).
Vers 13h, c’est l’heure de partir.
Nous allons acheter de quoi pique-niquer au supermarché du coin et prenons la direction du lac d’Aydat. Nous trouvons des tables de pique-nique dans une forêt avec pour voisins des dizaines d’ânes.
Bien sûr les lutins sont ravis, ils vont les caresser et c’est assez compliqué de les faire s’asseoir pour manger.
aneaydat
Bien entendu le repas est vite expédié et nous allons achever ce petit week-end en faisant plaisir aux enfants. Les selles, tapis et étriers sont récents, l’impression est très bonne. L’âne de miss lutin s’appelle Rikiki et celui de mini lutin, Luna. Cette dernière est littéralement une tête de mule… Il me faut un petit bâton pour la faire avancer !
Le circuit fait 20 minutes mais en réalité, 15 minutes suffisent largement pour faire le tour. D’ailleurs, ce parcours en forêt était très agréable, il nous a vraiment donné envie de revenir.

Cette fois, c’est l’heure de rentrer chez nous !

Bilan : ce week-end camping entre nous était très sympa, tout le monde a bien aimé ! On a laissé notre cerveau a l’entrée et on a juste profité du soleil, de la piscine, des animations. Nous ne sommes restés que 2 jours mais j’imagine que si nous étions restés plus longtemps, miss lutin aurait pu aller au club enfant et se faire plein de copines. On retentera, cette fois en étant mieux équipé…!

Budget 

2 nuits de camping (emplacement avec électricité 10A) : 91€
Resto : 28€
Glaces : 5€
Smoothie : 6€
Crêpes : 5€
Croissants : 6€
Frites : 6€
Pique-nique : 30€
Péage : 4€
Balade en âne : 12€
Total : environ 200€

Gagner de l’argent (ou pas) grâce à ses photos

Qui n’a jamais souhaité arrondir ses fins de mois facilement ?

J’ai cherché, cherché , cherché LE moyen pour gagner de l’argent rapidement et sans (trop) d’efforts… Bon, yen a pas 50 en fait… Étant passionnée de photographie, je me suis dit que je pourrais peut-être vendre mes photos.
Lire la suite

Marbré choco-menthe

Pour fêter mon anniversaire au boulot (ben oui, ça fait partie de la convivialité !), j’ai préparé un gâteau qui changeait un peu. Il me fallait du chocolat car les addicts sont nombreux et je lui ai associé de la menthe que j’avais dans le jardin. Bon au final, la plupart n’aimait pas l’association chocolat-menthe mais les autres ont beaucoup aimé !

J’ai repris à peu près la recette des Foodies. Elle est ultra facile à faire.

Ingrédients

– 50 g de beurre
– 4 oeufs
– 100 g de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 200 g de farine
– 3 cs crème fraîche
– 150 g de chocolat noir
– 1 sachet de levure chimique
– 100 g poudre d’amandes
– 5 cl de sirop de menthe
– 1 verre de feuilles de menthe
– un peu de sel

Marbré choco menthe
ingrédients du marbré choco-menthe

Préparation :

1/ Préchauffer le four a 180°C.
2/ Battre le beurre avec les sucres, les oeufs, le sel, la crème fraîche puis ajouter la farine, la poudre d’amandes et la levure.
3/ Faire fondre le chocolat dans un autre saladier et y verser le tiers de la pâte obtenue. Bien mélanger.
4/ Ciseler les feuilles de menthe et les ajouter avec le sirop de menthe dans la pâte restante.
5/ Beurrer un moule à cake et verser les deux préparations l’une après l’autre (plusieurs fois).
6/ À l’aide d’une fourchette, piquer au fond et remonter vers le dessus pour augmenter l’effet marbré.Marbré choco menthe
7/ Mettre au four pendant 30-40 min a 180°C.
8/ Vérifier la cuisson a l’aide d’une pointe de couteau au bout de 25 min.

 Bon appétit !
Marbré choco menthe

[FINI – Jeu : 3 aventures à gagner] Une activité d’anniversaire pour les enfants : la chasse’O Trésor

Je cherchais une idée d’animation pour l’anniversaire des 7 ans de miss lutin avec ses copains d’école et je suis tombée sur un article d’E-zabel dans lequel elle parlait du concept de chasse aux trésors via www.chasse-tresor.net.

J’étais un peu réticente à proposer ce genre d’animation car je m’imaginais devoir inventer les énigmes, les indices, faire les caches, m’en souvenir…

Je suis donc allée sur le site de Chasse’O trésor et quelle belle idée !!
Des chasses aux trésors clés en main avec des thématiques sympas et adaptés à plusieurs tranches d’âge. En plus le site est clair, intuitif et il est facile de s’y retrouver. Lire la suite

Une petite fleur dans votre vie : la Fleurcup

Voilà un sujet que je ne pensais pas aborder tellement il est tabou… En même temps, avec la grossesse, c’est sans doute l’une des caractéristiques que partagent toutes les femmes du monde : la menstruation, communément appelée les règles.

Alors ok, c’est pas super glam mais vu que ça revient tous les mois, c’est quand même une problématique qu’on ne peut ignorer !
Et pour cette période, pas toujours agréable du mois, vous avez sans doute votre protection préférée : le tampon ou la serviette. En même temps, il n’existe pas 50 solutions.

Le site de Planetoscope indique : « En moyenne, une femme utilise au cours de sa vie 10 000 à 15 000 produits menstruels (serviettes, tampons, applicateurs, emballages individuels). »

C’est ainsi que depuis quelques années, la coupe menstruelle est devenue l’alternative écologique. Je suppose que vous savez désormais toutes ce que c’est même si sans doute très peu d’entre vous ont eu envie de tester…
Et pourtant ! Tester c’est l’adopter ! Ou presque…
fleurcup

Le principe est simple, une fois mise en place, la coupe récolte les flux. Alors dit comme ça, ok c’est un peu strange mais à l’usage c’est vraiment top.

Les avantages :
– écologique : pas de déchets à mettre à la poubelle
– écologique n°2 : hygiénique, faite en silicone médical
– confortable : rien qui gêne entre les jambes
– confortable n°2 : reste en place et sait se faire oublier
– pas d’odeur
– fiable
– économique : 9€ à 15 €

Les inconvénients
– bon clairement c’est pas simple, simple à installer… faut un peu (beaucoup) de motivation !

Quelle cup choisir ? Il en existe plusieurs : la mooncup qui a le plus d’ancienneté, la fleurcup la petite française, la meluna cup, la lunacopine… il y a de nombreuses marques. Vous la trouverez sur Internet, en pharmacies et en mag spécialisés.

Perso, c’est la Fleurcup que j’ai commandé il y a 7 ans, après la naissance de miss lutin. Elle était un peu moins cher que la Mooncup qui était le leader à l’époque.

Il y a 2 tailles de cup : petite et grande.
La petite correspond en gros aux filles sans enfants et la grande, pour celles qui ont déjà eu l’occasion d’accoucher.

Fleurcup, le test

J’ai reçu mon colis dans un petit étui satiné pour la ranger discrètement.
Quand j’ai vu l’engin, j’ai un peu pris peur je dois bien l’avouer… comment ce truc va… rentrer…
cup

Et puis il y a l’art du pliage.  Voici toutes les techniques existantes.
J’ai tenté le normal, le c-fold et en toute honnêteté, ça l’a pas fait du tout !!!
C’est imposant, une fois que ça se déplie (forcément avant d’arriver au but), il faut enlever et recommencer puis être suffisamment à l’aise pour la positionner comme il faut bien en hauteur… Bref, le début a été très laborieux.

Si laborieux que je l’ai laissé au fond de mon placard dépitée… jusqu’à ce que mini lutin vienne au monde et que je choisisse le stérilet en cuivre comme contraception. Et là, les règles ont été beaucoup plus abondantes qu’avant. Passer presque 2 paquets de serviettes à chaque fois, ce n’était pas possible… Du coup j’ai repensé à ma cup qui croupissait au coin depuis 6 ans…

J’ai ainsi retenté l’expérience dès que l’occasion s’est présentée.
La première des choses : être tranquille et avoir le temps.
Une fois lavée et stérilisée, je me prépare psychologiquement… Même méthode que pour les tampons, on plie, on respire et en avant.
Sous la douche, c’est pas mal. Bon ok, faut s’y reprendre à plusieurs fois et ne pas « craindre » d’aider la cup à « monter ».
Et là, je ne sais pas si un accouchement de plus à « changer » les choses ou pas mais c’est clairement plus facile à insérer. Il faut un peu de pratique pour éviter que la cup se déplie avant d’être en place.
Une fois en place, ça gêne un peu. Sur Internet, j’avais lu qu’on pouvait couper la tige selon ses propres ressentis et en effet, le problème coupé, ça va mieux.

Et là on vit sa vie, sans toutefois oublier le truc qui gêne toujours un petit peu. Dès qu’on a l’occasion, on l’enlève pour la vider, tellement persuadée qu’elle va déborder à chaque seconde. Et pas du tout. Il y a même de la marge. Vous pouvez aussi mettre une petite protection pour vous rassurer.

Pour la vider, alors là aussi, c’est pas chose aisée lorsqu’on débute. Sur le net, ils disent d’appuyer sur le bord haut de la cup pour la « déventouser »… mouais, j’aime pas du tout faire ça, j’ai l’impression que tout va se renverser. Du coup, ma technique n’est pas conventionnelle mais je la trouve plus efficace : poser un doigt de part et d’autre de l’appareil génital et avec votre autre main, tirer sur la tige pour la sortir. C’est un peu barbare mais ça dure 2 secondes et ce n’est pas douloureux (bon et tiens vous avez bien réussi à sortir un bébé avec un périmètre crânien de 35 cm, c’est pas 4 cm qui vont vous faire peur !). La cup sort avec un « plop » et il suffit de la vider dans les toilettes et de la rincer (à l’eau ou papier toilettes) avant de la remettre (la stérilisation se fait au début pour la 1e insertion puis à après la dernière, avant de la ranger).

Donc au fil des utilisations (car oui soyons honnêtes, il faut s’accrocher un peu), on apprend à l’insérer plus rapidement, à mieux gérer.. Et au final le résultat est très positif :

  • on la vide/met le matin pour la journée (juste après la douche)
  • on la vide/met  le soir  pour la nuit (avant d’aller se coucher)

Et c’est tout… pas super contraignant côté horaires, si ?

Ya pas besoin de la vider dans la journée si votre flux n’est pas intense, vous pouvez vraiment la mettre chez vous le matin avant d’aller au boulot et la vider le soir pour passer la nuit sereinement.

Si vraiment votre flux est intense (généralement pendant les 2 premiers jours), vous pouvez toujours le vider entre midi et deux, dès que les conditions idéales (ou presque) sont réunies (un lavabo dans les toilettes pour la rincer avant de la remettre) ou choisir une cup de plus grande contenance.

Pour l’insertion, ça devient de plus en plus facile, oui car en effet, il faut un peu persévérer avant d’être à l’aise mais une fois qu’elle est mise en place, c’est vraiment agréable, on finit vraiment par l’oublier et on peut vaquer à ses occupations le coeur léger !

Prix petite et grande Fleurcup : 12,99€
www.fleurcup.com/fr
Cloud 2 (3)